Témoins de Jéhovah
les dessous de l'histoire

6. Peut-on encore être Témoin de Jéhovah au XXIème siècle?

Si quelqu’un connaît quelque chose de mieux qu’il l’accepte. Si jamais quelqu’un d’entre vous trouvait quelque chose de mieux, nous espérons qu’il ne manquerait pas de nous le faire savoir1.

Progrès dans la communication

De nos jours les Témoins de Jéhovah ont fait beaucoup de progrès dans la communication ; les « Réveillez-vous » ou les « Tour de Garde » actuels ne ressemblent en rien aux écrits d’autrefois. Le périodique « l’Âge d’Or », (ancêtre de Réveillez-vous !) a été une revue violente, irrespectueuse, agressive, proposant parfois des caricatures « limite ».

illustration134
Le catholicisme vu par les Témoins de Jéhovah

illustration2
Querelles de prêtres. Caricature des autres religions

De nos jours la présentation s’est beaucoup améliorée, les articles sont souvent intéressants mais si le style a changé, le message fondamental est resté le même !

Comme nous avons pu le voir dans l’étude d’un article de la Tour de Garde de Juillet 2013, la stratégie de communication est différente; on ne dit plus ouvertement que le monde entier est l’organisation de Satan et que seuls les Témoins de Jéhovah constituent l’Organisation de Dieu, mais on suggère de confronter sa religion à divers critères moraux, votre déduction devant être :

Je suis dans une mauvaise religion et les Témoins de Jéhovah sont dans la bonne religion, la seule vraie.

Il est juste que la terre soit libérée du mal pour que l’homme puisse vivre heureux, il est donc juste que la « fausse religion » soit détruite…

Les déclarations sont toujours péremptoires et présentées comme bibliques même si elles sont en parfaite contradiction avec ce qui avait été affirmé avant2 ! Qu’importe, personne ne vérifiera! L’important est de donner une impression de certitude inébranlable.

Les Témoins de Jéhovah et internet

La question est posée : Peut-on encore être Témoin de Jéhovah au XXIème siècle ?

Avec les possibilités d’information actuelles je serais tenté de répondre non ! Il suffit de taper « Témoins de Jéhovah » dans un moteur de recherche sur Internet et vous aurez assez d’informations pour vous éloigner à tout jamais de cette Organisation prétentieuse. Il y a des témoignages et des informations extraordinaires sur internet3. Si seulement le 1/10ème était recevable ce serait suffisant pour fuir un système aussi manifestement faux, trompeur et hypocrite.

A part les gens sans instruction – encore nombreux dans ce monde – on conçoit mal une personne intelligente qui, se donnant un peu de peine pour savoir « où elle va mettre les pieds » pourrait encore devenir « Témoin de Jéhovah » ! Dans nos pays sont Témoins de Jéhovah ceux qui veulent bien l’être.

Et pourtant il y a plus de sept millions de Témoins de Jéhovah dans le monde ! C’est certes peu de chose face aux sept milliards d’individus qui peuplent notre terre mais 7 millions de personnes trompées, cela fait sept millions de trop !

A défaut de les approuver, nous devons toujours les aimer, et les aimer c’est aussi leur donner les moyens de prendre mieux conscience de la manipulation dont ils sont les pitoyables victimes.

Pourquoi devenir « Témoin de Jéhovah » ?

J’y vois au moins 4 raisons :

  1. Parce que « il y a dans l’homme un vide qui a la forme de Dieu4» et que l’homme cherche un sens à sa vie. Sans Dieu il n’y en a point.
  2. Parce que nous vivons des temps difficiles. On attribue à André Malraux5 cette déclaration : « le XXIème siècle sera mystique ou ne sera pas ». Manifestement le matérialisme n’a pas tenu ses promesses : l’homme, comblé de technologies et de confort, est plus insatisfait et malheureux que jamais.
  3. Parce que les gens ont peur. La psychose est une arme politique : les médias nous abreuvent chaque jour d'éléments angoissants6: guerres, violences, immoralité, corruption, épidémies, effondrement économique… Ainsi, alors que tout chancelle, l’homme essaye de se raccrocher à quelque chose et la « religion » est une branche à laquelle le désespéré essaye de s’accrocher.
  4. Parce que les Témoins de Jéhovah peuvent apparaître finalement comme des gens courageux moins corrompus que d’autres et porteurs d’une espérance … qui a la particularité d’être toujours très proche, à « portée de main ». Sans craindre le ridicule7, ils passent de porte en porte proposer leur alléchant menu: retrouver bientôt ses proches dans un « monde nouveau, devenu un paradis », des certitudes soi-disant bibliques, des valeurs morales correctes, une valorisation personnelle encourageante au sein d'une « vraie » fraternité… Le top !

C’est ainsi que beaucoup de personnes "de bonne volonté", des « blessés de la vie », des personnes seules ou déboussolées, des personnes qui viennent de perdre un être cher, acceptent cette illusion d’espérance dans un monde désespérant. Pourtant, sur cette terre, on devrait avoir appris qu'on n’a rien sans rien ! L'addition à payer sera d’ailleurs salée mais elle n’arrivera qu’un peu plus tard … dans un temps où il ne restera plus rien d’autre à faire que de payer !

Comment on y entre ?

Naïf. Par curiosité, par séduction, par tromperie, par ignorance, par peur ou par désespoir ! Un serviteur de zone qui a passé 30 ans chez les Témoins de Jéhovah relate son entrée dans l’Organisation en ces termes: « Je réalisais peu que je laissais derrière moi toute individualité chrétienne et que je commençais l’existence d’une sorte de robot 8»

Voilà des gens polis et bien mis qui frappent à votre porte… Vous ne savez pas que vous avez à faire à des « démarcheurs professionnels ». Formés, encadrés, briefés, ils auront vite fait de vous « appâter » et de vous « ferrer ». Comme tout « pêcheur professionnel », les Témoins de Jéhovah ont toute une série d’hameçons et d’appâts.

Des questions pertinentes

« Où trouver les réponses aux grandes questions de la vie ? »

Bien visé ! Que nous le reconnaissions ou non nous sommes tous interpellés par les « questions existentielles » et les Témoins de Jéhovah proposent leurs réponses. Rien à dire !

Voici le genre de questions qui sont posées et sur lesquelles on va vous proposer d’échanger, ce sont celles du manuel qui servira plus tard à « l’étude biblique » ou celles de la dernière « Tour de Garde » ou du dernier « Réveillez-vous » !

Vous êtes-vous parfois posé des questions du genre :

Reconnaissons que ce sont de « bonnes questions » Le problème n’est pas dans les bonnes questions mais … dans les mauvaises réponses ou plus exactement dans le poison que contiennent les apparentes bonnes réponses! On sait que le mensonge ne convainc que par la part de vérité qu’il recèle. Dans un premier temps il est important de mettre en avant ce qui est juste et acceptable, le poison pouvant être introduit dans un second temps.

Le texte du manuel continue :

Si vous lisez le présent livre, c’est que vous souhaitez savoir ce que la Bible enseigne.

Et c’est là la subtilité et c’est là le piège : Pour savoir ce que la Bible enseigne il ne faut pas que vous lisiez la Bible mais que vous lisiez le livre des Témoins de Jéhovah qui va vous dire, à sa manière, ce que la Bible enseigne! Dans un sens nous faisons souvent comme cela pour nous documenter sur tel ou tel sujet mais ici c’est différent : L’Évangile10 est plus simple à lire qu’un livre des Témoins de Jéhovah ! L’Évangile répond directement aux besoins spirituels de la personne. Les apôtres et les chrétiens annonçaient l’Évangile, c’est à dire la bonne nouvelle, et ils ne distribuaient pas de livres pour expliquer la bonne nouvelle. Le jour où vous verrez des témoins de Jéhovah distribuer gratuitement des Évangiles vous saurez qu’ils sont devenus d’authentiques chrétiens qui croient à la puissance de transformation du message de l’évangile.

Mais cela, les Témoins de Jéhovah ne le feront JAMAIS.
Pour être chrétien il faut lire et croire l’Évangile.
Pour être Témoin de Jéhovah il faut lire et croire leurs livres
11.
La différence est fondamentale et le principe est inacceptable. L’un amène à la liberté chrétienne, l’autre à l’esclavage jéhoviste.

Les Témoins de Jéhovah n’ont jamais changé d‘orientation sur ce point : leurs livres sont équivalents à la Bible !
Voici ce qu’ils écrivaient il y a plus de 100 ans :

"Si les sept volumes des "Études des Écritures" sont pratiquement la Bible arrangée naturellement par sujet avec des textes à l'appui, nous pourrions très bien appeler ces volumes la Bible dans une forme arrangée. Ce ne sont pas des commentaires sur la Bible, mais pratiquement - la Bible elle-même. C'est pourquoi nous pensons qu'il est sage de suivre cette façon de la lire, cette sorte d'instruction cette façon d'étudier la Bible12 »

Si vous gobez cela, si vous acceptez ce principe, vous avez avalé l’appât et l’hameçon : bienvenue dans la plus subtile contrefaçon du « royaume de Dieu » !

Méthode d’endoctrinement

Préparez-vous alors pour la prochaine étape de la « méthode d'endoctrinement en sept points », méthode dont l’efficacité n’est plus à démontrer :

  1. Placement d'un livre ou d'un périodique dans de nouvelles mains ou dans de nouveaux foyers. La plupart des gens n’ont pas de connaissance suffisante de la Bible pour être troublés par les enseignements des Témoins de Jéhovah.
  2. Encouragement, par une deuxième visite, à lire et à étudier les publications de la Société. L'appétit du candidat est stimulé par des remarques dramatiques concernant les événements mondiaux, par un entretien empreint de sympathie sur des problèmes personnels.
  3. Consentement à recevoir "une étude biblique à domicile" hebdomadaire, étude non de la Bible directement mais des publications de l'Association13, avec un "Témoin de Jéhovah". Ces livres bourrent l'esprit du candidat de leur phraséologie et de leur enseignement jusqu'à ce que ce dernier parle et pense comme le veulent les responsables de l’Organisation.
  4. Affiliation à un groupe d'étude local en vue d'une séance hebdomadaire d'instruction et de formation destinée à un groupe de candidats intéressés. Là, un représentant de l'Association dirige l'étude d'un manuel avec questions et réponses. Les participants cherchent et lisent les versets bibliques (bien souvent sans leur contexte) destinés à justifier l'enseignement de l'Association.
  5. Participation le dimanche à l'étude de "La Tour de Garde" dans la "Salle du Royaume". Les questions imprimées dans ce périodique renvoient le lecteur au passage précis de l'article donnant la réponse, comme cela se présente dans un manuel scolaire; de cette manière l'enseignement des "Témoins de Jéhovah" pénètre plus profondément dans l'esprit.
  6. Fréquentation régulière des réunions de service, des classes de formation pour les visites à domicile, le placement de livres et de périodiques, et l'envoi au quartier général des rapports exacts de l'œuvre accomplie pour le "Royaume". Si le candidat met sa formation fidèlement en pratique, il est prêt pour la dernière étape.
  7. Baptême par immersion, manifestation de l'entrée dans " l‘Organisation de Dieu". On devient "Proclamateur du Royaume", serviteur de "la Bonne Nouvelle du Royaume". Si l'on reste fidèle aux ordonnances de l'Association, on a quelque chance d'être dans le "Royaume".

C'est du moins ce que l'Association dit !

Le baptême14

N’allez pas croire pour autant qu’on va vous baptiser comme aux temps bibliques : Le baptême était alors pratiqué immédiatement sur la base de la confession que Jésus Christ est le fils de Dieu mort pour vos péchés, ressuscité et glorifié dans le ciel. Chez les Témoins de Jéhovah il y a une formation sanctionnée par un examen !

Pour ne pas manquer le concours vous devrez avoir (comme pour le code de la route) bien bûché toutes les questions…

Ne réfléchissez pas pour comprendre, répétez simplement ce qu’on vous dit de répondre. Au point où vous en êtes vous pouvez débrancher votre intelligence, abandonner votre esprit critique, non seulement vous n’en aurez plus besoin mais cela pourrait être une entrave à la réception des « dernières lumières » diffusées par « l’esclave fidèle et avisé » de New York.

« Dans l’organisation de Jéhovah, il n’est pas nécessaire de consacrer beaucoup de temps et d’énergie aux recherches, pour la bonne raison que des frères sont désignés pour faire ce travail afin de vous aider, vous qui n’avez pas beaucoup de temps15 »

Ne devient Témoin de Jéhovah que celui qui plie, de façon définitive, sa volonté à celle de l'Organisation.

Quand vous aurez prêté serment de fidélité à Jéhovah et à son Organisation considérez que vous êtes perdu pour vos frères humains, pour votre famille, mais aussi perdu pour l’éternité.

Vous croyez avoir quitté pour toujours « l’Organisation du Diable » alors que vous venez simplement d’entrer dans le hall de la plus séduisante de ses annexes !

Comment on y reste

Désabusé. L’enthousiasme initial ne saurait durer. Même si la désillusion arrive vite elle arrive toujours trop tard ! Vous commencez à vous rendre compte que l’arrière-boutique ne contient pas les mêmes articles que ceux qui étaient en vitrine.

On vous a proposé le paradis :

« A partir de 1935 [de nombreuses personnes qui cherchaient Dieu] accoururent par centaines afin de goûter au paradis spirituel dont jouissaient déjà les membres du Reste depuis leur rétablissement dans la faveur de Jéhovah16. »

Du paradis perdu à l’enfer retrouvé

On vous a proposé un « paradis spirituel » - et il vous a semblé y goûter pour un temps - pourtant vous commencez à ressentir l’étouffement de l’enfer : … L’amour et les attentions initiales cessent rapidement dès qu’on est baptisé. Maintenant que vous êtes dans le bocal il faut nager, maintenant que vous êtes dans l’entreprise il faut travailler.
C’est un peu le « marche ou crève », on ne vous laissera jamais le temps de réfléchir, de vérifier, de souffler :
Des réunions, des prédications, des rapports de services, des « contributions volontaires »…
Le moindre écart, le moindre doute, le moindre questionnement, le moindre relâchement sera identifié, relevé et traité par des anciens17 « bien-veillants » qui « veillent bien » sur tout ce que vous faites.

Le chemin que propose la Watchtower est rugueux et difficile : taisez-vous, n’oubliez pas vos « offrandes volontaires », fixez les yeux sur la carotte en plastique, serrez les dents et avancez !

Puis un jour c’est la déception car trop c’est trop ! Dans un système sectaire la déception doit venir de l’intérieur. Traitrise, délation18, adultères, manque d’amour, lassitude de courir tout le temps de porte en porte et de réunion en réunion le Témoin de Jéhovah est épuisé ; il n’en peut plus ! Il réalise qu’il faudrait faire une pause … Et réfléchir …

Mais les responsables ont bien compris qu’un Témoin de Jéhovah qui réfléchit est un Témoin de Jéhovah perdu.

Immédiatement vous serez visité, exhorté à reprendre la lecture des « Tour de Garde ». S’il le faut on viendra vous chercher en voiture pour que vous puissiez assister aux réunions.

Le péché impardonnable

Votre plus grand péché sera d’avoir lu quelque critique sur la divine Organisation et de poser de pertinentes questions :
On ne critique pas Dieu ni son Organisation ! Cela sera appelé pudiquement « un manque de loyauté envers la congrégation ». La sanction ? Le rejet progressif ou brutal de l’Organisation, avec en ultime prime, la destruction par Jéhovah, ni plus ni moins.

Si le Témoin de Jéhovah a réussi à garder une possibilité de saine réflexion il va réaliser rapidement qu’on l’a mené en bateau, qu’on l’a trompé.
Bien que n’ayant pas l’appel céleste il tombe de haut : son univers s’écroule. Malgré les visites répétées des anciens le cœur n’y est plus. La déception est à la mesure de l’espérance qui avait été suscitée.
Il commence à prendre conscience qu’il est tombé dans un piège. Et comme dans tout vrai piège, il est facile d’y entrer et pratiquement impossible d’en sortir.

S’il dit ce qu’il pense, il va être rejeté … de tous. Il va être « vendu » par ses proches ou ses « amis » ; la délation devient une qualité quand on dénonce un « manque de fidélité à Jéhovah » ou un « manque de loyauté à l’Organisation »… Sa femme ou ses enfants, qu’il a lui même embrigadés, vont le rejeter ; il n’aura plus le droit de manger en famille, tous ses nouveaux « amis » ne vont plus le saluer ou même lui parler, 

Pour être fidèle à Jéhovah, il a coupé toutes ses relations, même avec ses amis d’enfance, peut-être seulement parce qu’ils fêtaient l’anniversaire de leurs enfants, et il n’ose pas retourner vers eux. Il est passé de porte en porte annoncer des fadaises et il n’a pas la force de repasser vers tous ces gens pour leur confesser son erreur et solliciter leur pardon…

De plus une question insidieuse le taraude nuit et jour : « Si vous nous quittez où irez-vous ? »

Quand le piège se referme

Il est piégé, et devant l’immense prix à payer il fait parfois le choix des faibles, celui qui paraît le moins mauvais, le plus supportable et qui est le plus accessible, alea jacta est19 : on fait le dos rond, on y est on y reste ! Il prend la décision de se taire.

Beaucoup continuent ainsi sans conviction.
Ils font leur temps de porte à porte au café du coin et remplissent fidèlement leur « rapport de service » pour contenter la bureaucratie américaine…

C’est ainsi que j’ai été mis en relation avec – à l’époque – la plus vieille famille des Témoins de Jéhovah de France.
Désillusionnés par les fausses prophéties répétitives, les constants changements de doctrines, ils avaient réalisé que l’Organisation n‘était ni divine ni bénigne mais maligne !
Mais que faire à leur âge ? Désabusés, ils ont caché leur jeu jusqu’au bout pour ne pas perdre leurs relations. C’est par cette famille que j’ai eu accès à toute la littérature des Témoins de Jéhovah.
A titre posthume qu’ils soient remerciés pour ce service !

Des esclaves heureux

Signalons toutefois qu’il y en a beaucoup d’autres qui restent dans l’Organisation par conviction, ce qui ne veut pas dire que ce ne soit pas par aveuglement, par orgueil ou plus simplement par séduction20.

Même pour être responsable dans la hiérarchie des Témoins de Jéhovah il n’est pas indispensable d’être intelligent ou instruit21, il suffit d’être docile et soumis.
Les Témoins de Jéhovah composant « la grande foule » n’ont d’autre responsabilité que de répéter et de transmettre, littéralement, ce que leur « Société-dieu » leur dit de dire.
Ainsi certaines personnes se retrouvent « anciens » ou « surveillants », parce qu’ils sont simplement zélés pour l’Organisation, alors que le simple bon sens aurait dû les convaincre qu’ils auraient plus de dignité à rester assis qu’à se lever pour enseigner les autres. Imaginez un peu : « Surveillant-Président d’une Congrégation de l’Organisation divine de Jéhovah », « Surveillant de Circonscription» etc. le tout sans diplôme et parfois sans capacité !

Cela vous explique aussi pourquoi ils refusent les confrontations publiques avec d’authentiques chrétiens : au fond d’eux-mêmes ils sentent qu’« ils ne font pas le poids ».

Comment on en sort

Abimé ! Humilié ! Cassé ! Détruit !
Personne ne sort indemne de chez les Témoins de Jéhovah ! Il faut parfois des années pour se reconstruire et certains ne s’en remettront jamais.

Ces cas ne sont pas isolés car, au niveau mondial ce sont quelques dizaines de milliers de Témoins de Jéhovah qui quittent l’organisation chaque année !22 Lors de prises de position trop sectaires (Transfusions) ou lors de grosses déceptions (Fin du monde en 1975) les départs sont très nombreux : « Sur un total de plus de deux millions de Témoins de Jéhovah, 95 000 quittent le mouvement entre 1973 et 1975, et 551 000 de 1975 à 1979 »23

Le Témoin de Jéhovah démissionnaire part la peur au ventre et la honte au front. Peur du rejet de Dieu, peur de se retrouver tout seul, honte de s’être fait berner, honte d’avoir proclamé comme vérité un ensemble important d’erreurs et de mensonges.

Des hurlements de souffrance

Ces blessés de l’Organisation hurlent leur souffrance ou leur haine dans des centaines de vidéos, d’articles ou de livres mais « on ne quitte pas « l’Organisation de Dieu » comme on quitte un club de foot ! Replacez-vous dans la rhétorique des Témoins de Jéhovah: Il y a deux Organisations : Une de Dieu (les Témoins de Jéhovah) l’autre du Diable (tous les autres sans distinction). Si – pour quelque raison que ce soit – vous quittez la première c’est – à leurs yeux – pour entrer dans la seconde !

Le difficile chemin du rejet

Vous êtes la « truie lavée qui est retournée au bourbier24 », la « pomme pourrie du panier », votre fréquentation devient dangereuse. Quitter l’organisation c’est quitter Jéhovah. Vous n’aurez pas « d’apéritif de départ » si ce n’est une humiliation publique devant vos ex « frères et sœurs », vous serez convoqué, accusé, rejeté, excommunié, « marqué publiquement au fer rouge25 » comme jadis les esclaves fugitifs furent marqués au front. La lettre qui sera apposée sera un « A », A comme « Apostat », terme meurtrier s’il en est.

Avec une perfidie diabolique le motif de votre exclusion ne sera pas donné, mais une chose sera certaine : c’est parce que vous avez commis l’irréparable. Persuadés que les anciens ne peuvent agir qu’avec amour et justice, tous vos coreligionnaires, par pudeur, ne se renseigneront pas sur le « crime » que vous avez certainement commis … ils se contenteront d’imaginer le pire… Et le pire vous l’avez effectivement commis ! En effet pourrait-il y avoir faute plus grave que l’apostasie, puisque c’est un rejet de la vérité révélée ? En pratique il vous aura suffit ne pas être d’accord avec les Témoins de Jéhovah sur un seul point pour que vous deveniez un apostat 26

Une organisation implacable et injuste

Votre souffrance sera d’autant plus grande et insupportable que vous aurez été droit et honnête car votre honneur sera piétiné devant tous. Un des responsables mondiaux a dû reconnaître l’iniquité de l’attitude de la Société à cet égard :

« Pendant qu’ils produisaient des gens moraux sur le plan extérieur, ils détruisaient les qualités essentielles telles que l’humilité, la compassion et la miséricorde
Leur désir [celui des personnes qui se retiraient] de mettre la parole de Dieu à la première place était présenté comme le fruit de l’ambition, de la rébellion, de l’orgueil, comme un péché contre Dieu et Christ. Pas un instant on envisageait la possibilité d’actions sincères, d’amour de la vérité et d’intégrité envers Dieu. On ne faisait aucune distinction, les mettant tous dans le même sac. L’inconduite ou la mauvaise attitude de quelques uns étaient imputées à tous ceux qui partaient27 »

Trop tard ! C’est trop tard !

Mais le cri de votre cœur blessé, ce hurlement face à l’injustice, vos coreligionnaires ne l’entendront même pas… parce qu’ils n’ont pas le droit de l’entendre.
Nous avons vu que le motif de votre exclusion ne sera pas donné… Face à une telle injustice vous essayerez de vous expliquer, de vous justifier…

Trop tard, c’est trop tard… c’est fini ! Vos « amis » et vos proches boucheront leurs oreilles pour ne pas entendre vos explications, en vous poussant dédaigneusement dehors de la pointe de leur pied comme une chose souillée ! Ils s’approprieront les paroles que les Juifs fanatiques de Jérusalem hurlèrent au sujet de l’apôtre Paul: « Ôte de la terre un pareil homme, car il n’aurait pas dû vivre » ! (Actes 21.22)

Dans leur fidélité aux ordres de l’Organisation ils vont « cesser de vous fréquenter ». Leur seul véritable amour pour vous sera de ne pas vous montrer d’amour.

Votre « témoignage » sera considéré comme du poison, vous passerez sans transition du statut de « proclamateur » à celui « d’individu », de celui de « Témoin de Jéhovah » à celui de « renégat », de celui de « frère » à celui d’apostat.

Haïs d’une haine totale

Les ordres sont clairs :

« … Soyons tous pleinement résolus à ne toucher sous aucun prétexte au poison que les apostats veulent nous faire absorber28. »

« D’ailleurs, pourquoi voudrions-nous, nous, fidèles serviteurs de Jéhovah, risquer un coup d’œil à la propagande assénée par ces individus qui dédaignent la table de Jéhovah et qui, à présent, battent par des mots ceux qui nous aident à absorber les « paroles salutaires »?29

Malgré l’apparence de tolérance que les Témoins de Jéhovah voudraient donner pour rassurer30, les témoignages des personnes exclues sont unanimes : dureté, manque d’amour, injustice. Les Témoins de Jéhovah reconnaissent eux-mêmes qu’ils ne manifesteront aucune fidélité envers celui qui s’écarte des enseignements de la Société. Certains textes des Témoins de Jéhovah nous permettent de sentir cette dureté inflexible :

« L’un de nos proches ou de nos amis a-t-il été excommunié ? Notre fidélité est alors mise à l’épreuve. Fidélité envers qui ? Non pas envers l’excommunié, mais envers Dieu. Jéhovah nous observe pour voir si nous respecterons son commandement de ne pas avoir de contacts avec quiconque est excommunié. — Lire 1Corinthiens 5:11-13.31 »

Pour un vrai Témoin de Jéhovah, le summum de l’amour véritable pour une personne cataloguée à tort ou à raison comme « Apostat » consiste à la « haïr d’une parfaite haine ». C’est tout dire.

« L’obligation de haïr le mépris de la loi s’applique aussi à toutes les activités des apostats. Notre attitude envers les apostats devrait être celle de David, qui a déclaré : « Est-ce que je ne hais pas ceux qui te haïssent profondément, ô Jéhovah, et est-ce que je n’éprouve pas du dégoût pour ceux qui se révoltent contre toi ? Je les hais d’une haine totale. Ils sont devenus pour moi de véritables ennemis.32 »

« Le Seigneur Jésus ne demandait pas d’aimer ceux qui haïssent Dieu… ceux qui haïssent Dieu et son peuple doivent être haïs33. »

De l’abondance du cœur la bouche parle !

L’amour peut-il se manifester par la haine ?

Supposons un instant un tortionnaire et sa victime. L’un – comme aux temps terribles de l’inquisition – va justifier son attitude : « c’est pour son bien, c’est pour sauver son âme, j’ai dû être très ferme, parfois même cela me faisait mal… j’ai réellement tout fait pour le ramener dans le bon chemin… » L’autre montre son dos lacéré, ses dents cassées, son œil crevé et ses doigts écrasés… Qui allez-vous croire ? Sont-ce réellement là les fruits visibles de l’amour tels qu’ils sont décrits dans la bible ? (Cf. 1 Corinthiens 13)

Nous voyons que, par leurs prises de position, les Témoins de Jéhovah ne sont pas des disciples de Jésus ; ils ne connaissent pas la révélation du Nouveau Testament ni les paroles du « sermon sur la montagne » :

Jésus a dit : « Vous avez entendu qu’il a été dit: "Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi". Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous font du tort et vous persécutent, en sorte que vous soyez les fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et envoie sa pluie sur les justes et sur les injustes. » (Matthieu 5.43-45)

Certaines des paroles du Seigneur Jésus acquièrent ainsi une actualité et une pertinence extraordinaires quand on les applique à ces « pharisiens du XXIème siècle » que sont les Témoins de Jéhovah:

« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! Car vous payez la dîme de la menthe et de l’aneth et du cumin, et vous avez laissé les choses plus importantes de la loi, LE [JUSTE] JUGEMENT ET LA MISÉRICORDE ET LA FIDÉLITÉ; il fallait faire ces choses-ci, et ne pas laisser celles-là.** Guides aveugles, qui coulez le moucheron et qui avalez le chameau! Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! Car vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat; mais au dedans, ils sont pleins de rapine et d’intempérance. 
Pharisien aveugle! Nettoie premièrement le dedans de la coupe et du plat, afin que le dehors aussi soit net. Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! Car vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, mais qui, au dedans, sont pleins d’ossements de morts et de toute sorte d’impureté». (Matthieu 23.23-27)

Témoignage de Barbara Anderson

Parmi les témoignages les plus extraordinaires et les plus poignants est celui de Barbara Anderson que vous pouvez lire sur le net34. Par sa fonction privilégiée35 au siège mondial des Témoins de Jéhovah, elle a eu accès aux archives secrètes de la Société. Convaincue par ce qu’elle a vu et entendu elle conclura que la Société protégeait les pédophiles, elle démissionnera et commencera à en parler lors d’émissions de télévision.

Son mari, surveillant-président d’une salle du royaume, sera lui aussi excommunié pour ne pas avoir « retenu sa femme »… mais la raison profonde est beaucoup plus simple : Ensemble Ils ont violé le « 11ème commandement », le plus important pour les Témoins de Jéhovah: « Tu ne diras jamais de mauvaises choses sur l’Organisation de Dieu. »

Grâce à ce témoignage, des milliers de personnes ont quitté l’organisation mais le prix à payer a été cher. Ecoutons le témoignage touchant de cette grand mère :

« Moins de dix ans sont passés depuis la parution de la lettre dans le Réveillez-vous! du 8 août 1993 dans laquelle notre fils chantait les louanges de nos vertus parentales; maintenant il a complètement changé son optique à notre égard et il nous a totalement rejetés depuis notre exclusion à la suite de notre témoignage sur le problème caché des agressions sexuelles sur enfants au sein de l'organisation. Il a déclaré à la presse que je faisais une chose noble en cherchant à protéger les enfants de Témoins; mais il ne pensait pas que j'avais choisi la bonne voie en mettant le public au courant… Mon fils et ma belle-fille ont choisi de croire ce que les responsables leur ont dit et, depuis ce jour là, ils ne m'ont plus adressé la parole. Cela fait plus de trois ans que nous n'avons plus revu notre fils, notre belle-fille et leur jeune fils, notre seul petit-fils. Si nous envoyons du courrier ou un paquet contenant un jouet pour notre petit-fils, cela nous est toujours retourné non ouvert. » 

Voilà comment sont récompensés les Témoins de Jéhovah honnêtes qui, après quarante quatre ans de service fidèle et dévoué, ont le courage de dénoncer la protection des pédophiles au sein de l’Organisation de Jéhovah.

L’exemple d’Edward Dunlap

illustration88
Le responsable de l'école de Galaad

Nous pouvons aussi citer Edward Dunlap qui fut pendant des années surintendant de l’unique école missionnaire des Témoins de Jéhovah, l’école biblique de Galaad de la Watch Tower, un des quatre formateurs de milliers de missionnaires, rédacteur du livre « Auxiliaire pour une meilleure intelligence de la Bible », rédacteur de l’unique commentaire biblique de la Société, le « Commentaire sur la lettre de Jacques »…

Ne pouvant harmoniser les comportements et les doctrines de la Watchtower avec les Saintes Écritures il exprima en privé certaines réserves sur l’enseignement officiel de la Watchtower…

Cela se sut et il dût comparaitre à huis clos devant un comité peu qualifié (aucun du Collège central). Il fut renvoyé de son travail, expulsé de son logement au siège mondial et exclu de l’organisation.

Voilà comment, du jour au lendemain, toute personne émettant un doute sur la doctrine est immédiatement évincée, même après plus de quarante ans de service fidèle36.

Raymond Franz membre du Collège central

Mais - si toutefois on peut s’exprimer ainsi - il y a encore « mieux » !

C’est un cas unique, exceptionnel, dramatique qui montre, de manière incontestable, ce qu’est réellement la Watchtower, la « Société de la Tour de Garde ».

C’est en 1971, après des dizaines d’années de service irréprochable, après avoir été le représentant personnel du Président à Porto-Rico et en République Dominicaine que Raymond Franz37, entrera dans le club très fermé de « l’élite des Témoins de Jéhovah », dans le fameux « Collège central ».

illustration86
Raymond Franz, neveu du Président, membre du Collège central
C’est là que se décident, dans des réunions à huis-clos, toutes les doctrines et toutes les décisions importantes pour tous les pays et toutes les congrégations de la terre.

Il y restera neuf ans, occupant les plus hautes fonctions, comme rédacteur de plusieurs livres ou rapports importants, comme un des « relecteurs finaux» de la Tour de Garde, comme chargé de missions importantes auprès des filiales, comme « membre du Comité des cinq » pour la restructuration de la Watchtower, comme Chef du Comité de service38… Il était un homme qui visitait le monde entier et qui donnait des discours devant les plus grands auditoires…

Comme déjà dit, dans une secte la déception doit venir de l’intérieur. C’est au sein même du « saint des saints » que sa conscience ne put plus supporter les injustices et l’indifférence de la meilleure partie de « l’esclave39 fidèle et avisé ». Il osa voter contre des décisions qui lui semblaient injustes, ou ne pas donner son accord à la parution de certains articles… Par cela même il devint suspect.

N’étant plus à l’aise il demanda un congé de quatre mois pour prendre du recul sur les décisions qui allaient rapidement s’imposer. Le 22 mai 1980 il démissionna du Collège central, sans pour autant quitter le mouvement.

Partir c’est obligatoirement mourir

Mais il ne peut y avoir de sortie honorable chez les Témoins de Jéhovah ; s’écarter du Collège central c’est, qu’on le veuille ou non, le désapprouver, et désapprouver la « tête » de la divine Organisation de Jéhovah, c’est faire un affront à Jéhovah lui-même… c’est signer son arrêt de mort. Dans le monde on dit « partir c’est mourir un peu » mais chez les Témoins de Jéhovah « partir c’est obligatoirement mourir40 !»

Riche de ses 600 dollars sur un compte d’épargne et de sa voiture de sept ans, Ray Franz fut reçu dans la caravane d’un ami et travailla comme jardinier pour payer ses frais.

Cet ami, Peter Gregerson, avait été lui-même pionnier et avait fait partie d’un groupe « d’anciens représentatifs » invités à Broocklyn pour des discussions avec le Collège central. C’est dire qu’il était estimé.

Troublé par certains enseignements de la Société, il décida d’étudier davantage sa Bible et plus il étudiait plus il était convaincu qu’il y avait de sérieuses erreurs dans la théologie de l’Organisation. Il renonça donc à sa position d’ancien se sentant incapable de continuer à enseigner des choses qui ne se trouvaient pas dans la Bible ; petit à petit il s’éloigna de doctrines qu’il ne partageait plus et c’est lui-même qui se retira discrètement de la Société pour ne générer aucun trouble.

A l’époque on ne considérait pas de la même manière une « personne qui se retirait pour motif de conscience » et une personne exclue qualifiée « d’apostat ». On pouvait continuer à saluer et à fréquenter les premières ce qui était interdit pour les secondes.

Quand la doctrine évolue selon le besoin

Raymond Franz étant irréprochable vis à vis de l’Organisation il fallut trouver un motif pour se débarrasser de ce témoin gênant. Sachant qu’il était en contact avec Peter Gregerson (celui-ci embaucha dans son entreprise Ray Franz qui n’avait plus aucun moyen de subsistance) l’Élite de l’esclave fidèle et avisé fit « évoluer la doctrine » pour renforcer son arsenal d’exclusion et lui permettre d’évincer un homme qui pouvait devenir dangereux pour l’organisation : il savait trop de choses !

Dans un article de la Tour de Garde du 15 septembre 1981, la Société proclama que les personnes qui se retiraient volontairement de l’organisation devraient dorénavant être considérées de la même façon que si elles avaient été expulsées de la congrégation.

« Ceux qui cessent d’être ‘des nôtres’ en rejetant délibérément la foi et les croyances des Témoins de Jéhovah devraient à juste titre être considérés et traités de la même façon que les personnes qui ont été exclues pour avoir péché41. »

C’était « cousu le fil blanc ».

Bien qu’ils aient oublié de prévoir un « effet rétroactif » ils avaient enfin – du moins en apparence et pour le grand public – une arme qui leur permettrait d’exclure leur collègue Ray Franz !

illustration89
Raymond Franz occupait les plus hautes fonctions

Un broyeur est fait pour broyer

Cela ne tarda pas, le broyeur étant lancé, rien ne pourrait plus l’arrêter. Par trois fois, Raymond Franz écrivit pour aviser ses ex-collègues du Collège central de l’injustice de la démarche dont il était la victime innocente mais aucune de ses lettres ne reçut de réponse ni même d’accusé de réception : Il fut exclu pour avoir pris un repas au restaurant avec celui qui, face à son dénuement, était devenu son patron, son ami, et qui, pour des motifs de conscience, s’était retiré de l’Organisation des Témoins de Jéhovah.

Voilà un extrait de la lettre42 de démission de Peter Gregerson, datée du 8 décembre 1981:

« Il est vrai que j’ai des doutes sérieux en ce qui concerne certains enseignements de la Société Watch Tower… Dieu est mon juge et je n’ai pas conscience que ma conduite soit indigne d’un chrétien… Pendant presque 50 ans… j’ai toujours été un Témoin de Jéhovah entièrement consacré à cette œuvre… Afin que « ma réputation » soit préservée et qu’il n’y ait plus de trouble ni de perturbations parmi vous, je résigne par cette lettre mon association avec l’organisation. Cela ne change en rien mon respect pour le bien qu’a fait la Société Watchtower. Cela ne change pas mon amitié pour vous en tant qu’individus… Respectueusement Peter V. Gregerson

Ecoutons maintenant les sobres mais touchantes paroles de Raymond Franz concernant son ami Gregerson et le « motif » de sa propre exclusion 

« Voilà l’homme que plus tard les règles de l’organisation qualifièrent ‘d’homme mauvais’, un homme avec qui personne ne devait prendre un repas, et c’est pour avoir mangé avec lui dans un restaurant en 1981 [avant la sortie de la nouvelle loi] que je fus jugé et banni de l’organisation43 »

illustration87
Un couple précipité dans la misère

Dans ce contexte particulier les paroles de la Tour de Garde apparaissent comme dures, perfides et viles :

« Les Chrétiens… ne voudront pas entretenir de… relations avec le pécheur exclu (ni avec celui qui a renié la foi et les croyances des Témoins de Jéhovah en se retirant de lui même)… La Bible interdit …toutes relations amicales avec la personne exclue, comme lors d’un pique-nique44… »

Une « organisation divine » cruelle et injuste

Vous avez ici un des exemples les plus terribles de l’intransigeance, de l’injustice et de la cruauté de « l’Organisation divine ».

Malgré son ignorance manifeste de la parole de Dieu, son incohérence constante, ses fausses prophéties récurrentes, elle exige une foi totale et une obéissance absolue à TOUT ce qu’elle fait ou dit. Il y a peu de groupes aussi sectaires et dictatoriaux que « les Témoins de Jéhovah », capables de destituer, du jour au lendemain, des hommes et des femmes sérieux et honnêtes, ayant occupé les plus hautes fonctions au sein de l’Organisation et de les livrer à la réprobation publique, à la misère matérielle et à la destruction de Jéhovah, pour la seule raison qu’ils ont osé exprimer leur réserve face à des enseignements farfelus qu’on leur demandait de croire ou encore parce qu’ils ont pris un repas avec un ami bienfaiteur…

Obéissez et ne cherchez pas à comprendre!

Dans un écrit récent les Témoins de Jéhovah nous révèlent, une fois de plus, leur caractère dictatorial. Ils préparent psychologiquement leurs ouailles pour qu’ils soient prêts, dans l’avenir, à leur obéir sans réticence, sans questionnement, même si cela est contre leur raison ou leur conscience !

« A ce moment-là, les directives vitales que vous recevrez de l’organisation de Jéhovah ne vous paraîtront peut-être pas judicieuses du point de vue humain. Mais nous devrons tous être disposés à obéir à toute instruction que nous recevrons, qu’elle semble ou non rationnelle du point de vue stratégique ou humain45. »

Les dictateurs passeront mais la Parole de Dieu demeure éternellement :

« Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens vous ne verrez pas le royaume de Dieu » (Matthieu 5.20).

Les Témoins de Jéhovah annoncent un royaume dans lequel ils n’entreront pas.

Un Témoin de Jéhovah peut-il être aidé ?

Très difficilement.

L'Organisation des Témoins de Jéhovah est un système prétentieux dont l'identité et la gloire se trouvent dans les chaînes qu’il propose.

C'est un système opaque et sectaire, sa puissance occulte se montre dans le fait qu'en six mois elle est capable de transformer une personne normale en un esclave qui accepte de ne plus penser de façon personnelle, qui n'a plus le droit de ne pas être d'accord avec quoi que ce soit qui vienne de « l’Organisation divine »; on lui laisse

Le summum est atteint quand de telles personnes sont heureuses d'obéir comme des enfants, de servir comme des esclaves et de considérer que le don de leur temps et de leur argent à la Watchtower est un réel privilège…

L’avilissement et l’infantilisation des adeptes sont évidents pour une personne extérieure par le fait qu’un Témoin de Jéhovah a toujours raison, même quand il a tort. Il est hermétique !

Prétendre avoir « réponse à tout » n’est pas un signe d’intelligence ou de culture mais seulement d’aveuglement.

Leurs erreurs ? Elles sont balayées d’un revers de main : « Les hommes ne sont que des hommes, ils ne sont pas Jéhovah, ils sont imparfaits » Leurs constantes contradictions ? : « La lumière se fait petit à petit » Leurs fausses prophéties ? : « Ne vous êtes-vous jamais trompé ? »

Ils semblent oublier que ce n’est pas nous qui prétendons être « le seul canal par lequel Dieu communique sa volonté…» mais eux ! Le lavage de cerveau a opéré, la voix du subconscient rappelle inlassablement : « La vérité est uniquement chez les Témoins de Jéhovah, en dehors d'eux il n'y a que l'erreur… ».

Même déçue ou dégoûtée la personne endoctrinée reste souvent prisonnière de ce qu'on lui a enseigné. Il faudra des années avant qu’elle soit déprogrammée … si toutefois il lui reste assez de volonté pour désirer l’être !

On rencontre sur les forums d’ex-Témoins de Jéhovah qui défendent encore l’Organisation qui a brisé leur vie… Le formatage mental qu’ils ont subi, subsiste après leur traumatisme. Ce phénomène est connu sous le nom de « syndrome de Stockholm ».

Ne lisez pas d’autres livres !

Soyons raisonnables, une personne « dans l'erreur » pourrait-elle aider de quelque manière un « ami de la vérité » hésitant, ou un « Témoin de Jéhovah » chancelant ? Poser la question c’est aussi y répondre. Tous les « non Témoins de Jéhovah » sont des opposants, tous « se dressent contre la vérité », ils sont des « ennemis de la vérité ».

« Nous n'avons donc pas lieu de nous émouvoir outre mesure lorsque des opposants se dressent contre la vérité. Cela fait partie des menées de Satan… »46

Les livres ou sites qui dénoncent l'arnaque? Ils sont balayés d'un revers de main : Ce sont des « apostats » (ils ont quitté la vérité) et ils veulent se venger : ils disent réellement « n'importe quoi » ! Détruisez leurs livres !

« Faites-vous preuve de sagesse et détruisez-vous tous les écrits des apostats ?47… »

Je n'ai jamais été Témoin de Jéhovah48 mais, au mieux, mes écrits ne peuvent contenir que des « demi-vérités » ; croyez-le, c’est la Société-idole qui le dit !

« … Nous n’avons nul besoin de lire un livre ou une brochure remplis de calomnies ou de demi vérités49 »

Le témoin-esclave va trembler avant d'oser lire un tract qui ne vient pas de la Société, bien souvent il n'osera pas même le prendre, il sait que la Société lui ordonne de le détruire. S’il ne le fait pas c’est lui qui sera détruit à Harmaguédon !

Ne visitez pas d’autres sites !

« Les apostats représentent une autre menace pour notre spiritualité. … Internet fait partie des médias dont les apostats se servent de plus en plus pour induire la population en erreur au sujet des Témoins de Jéhovah50. »

Ainsi il n'osera pas aller sur un site qui critique les Témoins de Jéhovah :  Le Témoin de Jéhovah n'est plus un être libre, son cerveau est « lavé », c'est un esclave.

Ne demandez conseil à personne !

Connaissant le désarroi terrible, l'isolement, la déstabilisation, le rejet de quiconque ose s'opposer à une quelconque affirmation de ce système totalitaire nous restons à la disposition de tous ceux qui, bravant les interdits, voudraient échapper aux griffes de cet organisme tentaculaire.

Nous avons nos propres convictions, ce sont des convictions chrétiennes, mais nous respecterons toujours la liberté de conscience des autres. Tout individu doit rester tout à la fois libre et responsable de ses choix.

Chapitre 7


  1. La Tour de Garde 1914, 15 décembre (anglais) 

  2. Liste des changements sur http://minu.me/-ldh147 Les Témoins de Jéhovah aiment parler de « lumière croissante », mais souvent c’est de la lumière clignotante, et parfois « les ténèbres complètes. 

  3. Tapez « Jéhovah+satan », « Jéhovah+subliminal », « Jéhovah+Beth Sarim », « Jéhovah+pédophilie » « Jéhovah+argent » etc. et vous allez découvrir des choses étonnantes sur tout ce que les témoins associent à leur dieu Jéhovah. 

  4. Pensée de Blaise Pascal, Mathématicien, Philosophe 

  5. André Frossard : «je n’ai jamais eu que cinq ou six conversations privées avec [lui], mais ce fut chaque fois pour l’entendre parler de religion, et je suis tout à fait sûr d’avoir été le premier à recueillir sa fameuse formule sur le XXIème siècle, que l’on déforme aussi souvent qu’on la cite. Il ne dit pas : “Le XXIème siècle sera religieux ou ne sera pas.”, mais “Le XXIème siècle sera mystique ou ne sera pas” ce qui n’est pas tout à fait la même chose.» 

  6. Le 8 Juillet 2013 j’ai fait une copie d’écran du journal d’information en ligne « 20 minutes » et sur 20 sujets proposés à la lecture il y en a plus des 3/4 qui parlent de guerres, de crimes, d’accidents, d’incendies et d’inondations. 

  7. Suite à toutes les fausses prophéties prêchées avec présomption pendant des décennies les Témoins de Jéhovah actuels doivent avoir beaucoup d’ignorance, d’inconscience ou de duplicité pour oser se présenter comme « la seule voie de salut », « les seuls à être dans la vérité » ! 

  8. « Trente ans esclave de la Tour de garde » W.J.Schnell, page 15 

  9. Qu’enseigne réellement la Bible ? page 6, 2012. C’est le manuel utilisé actuellement pour les « cours bibliques ». 

  10. Le mot signifie : Bonne nouvelle 

  11. Il est clair que chacun de nous lit, aussi, des livres, de nombreux livres mais, en ce qui concerne la Bible aucun livre ne doit être un médiateur obligatoire. 

  12. La Tour de Garde 1910, 15 septembre p. 298 

  13. En 2013 c’est le livre « Qu’enseigne réellement la Bible ». 

  14. Le baptême chez les Témoins de Jéhovah est un acte d’allégeance, de consécration à Jéhovah ET à son organisation. (Voir citations au ch 5, paragraphe « l’idole ». 

  15. La Tour de Garde 1967, 15 Septembre, p. 562 

  16. Fin prochaine de la détresse mondiale p. 108 

  17. Dans la Bible, le terme « ancien » (grec : plus ancien) est équivalent à celui de « surveillant » (grec : celui qui veille sur, qui surveille). Pour se distinguer des autres la Société les appelait les « aînés » avant de revenir à la traduction courante de ceux qu’ils appellent « la prostituée ». La bible impose des critères restrictifs qui élimineraient beaucoup d’« anciens » parmi les Témoins de Jéhovah ! 

  18. L’organisation encourage la délation pour garder la pureté des congrégations : « Il ne faut pas jeter d’opprobre sur Jéhovah » 

  19. alea jacta est : le sort en est jeté 

  20. 2Timothée 3:13 les hommes méchants et les imposteurs iront de mal en pis, séduisant et étant séduits. 

  21. Les choses évoluent un peu. Quand une personne est « bien placée » socialement, on s’empresse de lui confier des responsabilités. 

  22. Nous avons déjà vu avec les 144 000 que l’Organisation n’est pas forte en calcul. Elle a d’ailleurs le même problème avec le nombre de fidèles. Retrouvez les « témoins de Jéhovah disparus» en vous rendant sur le site : http://www.aggelia.be/accroissement_TJ.pdf 

  23. Bernard Blandre : « Les témoins de Jéhovah, un siècle d’histoire » p 114 

  24. Cf. 2 Pierre 2.21-22 

  25. J’utilise ici le sens figuré. Ces personnes sont réellement « marquées à vie » par cette expérience traumatisante. 

  26. Comprendre : Rejeter la vérité divine qu’ils sont seuls à posséder. 

  27. Crise de conscience, Raymond Franz, 4ème édition p 37 (Cf. Bibliographie) 

  28. Tour de Garde 15 mars 1986, p. 20 

  29. Tour de Garde, 1er juillet 1994, p. 12-13 

  30. http://www.jw.org/fr/temoins-de-jehovah/faq/excommunication/ 

  31. Tour de Garde 2012, p 8-12, paragraphe 16 http://minu.me/-ldh158 Notez le « QUICONQUE » mis en italique dans le texte original. L’apôtre Paul donne ce commandement sévère (1 Co 5. 11-13) dans un contexte bien précis pour réduire la contamination : Si quelqu’un appelé frère est « fornicateur, ou avare, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne ou ravisseur ». le drame est que cette mesure extrême est étendue à TOUS les Témoins de Jéhovah qui, pour une raison ou une autre, ne sont plus entièrement d’accord avec l’Organisation. 

  32. La Tour de Garde 1992, 15 juillet p. 12. 

  33. La Tour de Garde 1953, 15 mars p. 91 

  34. http://minu.me/-ldh148 et http://minu.me/-ldh149 Vous pouvez aussi taper « Anderson+Jéhovah » 

  35. Durant les trois dernières années au siège, elle a travaillé dans le département de la Rédaction en tant que responsable de la recherche dans le projet de publication de l’histoire officielle du mouvement à laquelle je me suis souvent référé : « Les Témoins de Jéhovah, Prédicateurs du Royaume de Dieu », 1993. 

  36. Cette histoire est racontée en détail dans Crise de conscience, Raymond Franz, 4ème édition (Cf. Bibliographie) 

  37. Il était le neveu du Président en exercice, oint, membre des 144000… 

  38. Un des 6 Comités qui, à partir de 1976, dirige le « monde de Jéhovah » 

  39. Depuis 2012 le Collège central est à lui seul « l’Esclave » Cf. http://minu.me/-ldh114 

  40. Dans le sens que toute la vie s’écroule. Après l’acte initial il y aura une longue agonie et peu de Témoins de Jéhovah s’en remettent. 

  41. La Tour de Garde 1981, 15 Décembre, p. 22 

  42. La traduction en français de cette lettre a été publiée dans « Crise de conscience… » p. 514 (Cf. Bibliographie) 

  43. Crise de conscience, Raymond Franz, 4ème édition p 348-349 (Cf. Bibliographie) 

  44. La Tour de Garde 1981, 15 décembre, p. 22 

  45. Tour de Garde du 15/11 2013 Page 20 § 17 http://minu.me/-ldh150 

  46. La Tour de garde 1983, 1er juin, p 26 

  47. Tour de Garde 1986, 15 mars, pp. 12 et 14 

  48. Cf. Annexes 

  49. Tour de Garde 1986, 15 mars, pp. 12 et 14 

  50. La Tour de Garde – 2000 w00 1/5 p. 8-12